Résumé : Louis Creed, un jeune médecin de Chicago, vient s'installer avec sa famille à Ludlow, petite bourgade du Maine. Leur voisin, le vieux Jud Crandall, les emmène visiter le pittoresque "simetierre" où des générations d'enfants ont enterré leurs animaux familiers.
Mais, au-delà de ce "simetierre", tout au fond de la forêt, se trouvent les terres sacrées des Indiens, lieu interdit qui séduit pourtant par ses monstrueuses promesses...
Un drame atroce va bientôt déchirer l'existence des Creed, et l'on se trouve happé dans un suspense cauchemardesque.

Si on aime la griffe de Stephen King, on aimera sans aucun doute son Simetierre. Ce livre est écrit avec une grande habileté. On n'a pas peur tout de suite, la peur se fait désirer par le lecteur qui plonge petit à petit dans la trame de l'histoire pour en être délivré une fois l'épilogue lu... On commence à se poser de véritable question une fois la page 109 lue, avec l'arrivée (ou le départ...) de Victor Pascow.
C'est un livre qui mérite d'être lu et qui nous plonge dans une terrible angoisse, où devrais-je dire qui nous plonge dans l'angoisse de Louis Creed, angoisse que n'importe qui connaitrait si il devait vivre ce que Louis Creed a vécu...

Ce qui est remarquable chez Stephen King c'est la façon dont il tient le lecteur. En effet, il décrit une scène pleine de rire pour la terminé avec une phrase qui détruit tout... et qui pousse le lecteur a ne pas reposé le livre tant qu'il n'a pu la réponse à cette phrase qui est de trop, qui s'est glissée là alors qu'elle n'avait rien à y faire...

Achetez sur Amazon Simetierre de Stephen King